Le gingembre bio antioxydant naturel puissant est une plante vivace tropicale issue d’un rhizome.

Voisin de l’orchidée, il se présente sous la forme de tubercules irréguliers.
Très présent dans la cuisine asiatique et plus particulièrement dans la cuisine indienne, le gingembre est par ailleurs une épice réputée pour ses pouvoirs aphrodisiaques ! Quelques pincées devraient suffire à enflammer votre soirée !

Comment choisir Le Gingembre

Tout dépend de l’effet recherché:
Si vous êtes en quête d’arômes, le gingembre gris vous en offrira une palette allant du camphré au piquant en passant par le poivré.
Si le but est de relever votre plat, optez plutôt pour le gingembre brûlant de la Jamaïque.


Les bénéfices du gingembre bio antioxydant naturel puissant bio pour la santé sont nombreux et cette racine, ou plutôt ce rhizome, est un allié intéressant si vous suivez un régime amaigrissant.

Pourquoi le gingembre bio est-il bon pour la santé ?
Le gingembre bio est un aliment santé. Ses vertus digestives d’abord, en font un incontournable des remèdes traditionnels de nombreux pays. Facilitant la digestion en stimulant la sécrétion de bile et en favorisant l’activité de plusieurs enzymes digestives, il est efficace contre la nausée notamment chez la femme enceinte, contre la migraine, contre le mal des transports et plus généralement dans les situations susceptibles de provoquer des vomissements.

Consommez du gingembre bio et la baie de goji bio pour maigrir naturelement

Consommez du gingembre bio et la baie de goji bio pour maigrir naturelement

Très riche en antioxydants naturels puissants surtout quand il est en poudre, c’est une excellente source de manganèse et de cuivre. Il a par ailleurs des vertus anti inflammatoires reconnues. S’il est surtout réputé pour ses vertus aphrodisiaques dans le monde occidental, il est aussi efficace contre les douleurs des règles.

Ce condiment d’origine asiatique compte parmi les aliments santé qui peuvent être utilisés pour la fabrication de desserts et de petites douceurs ! Incontournable dans la cuisine asiatique, il fait partie intégrante de plusieurs cuisines nationales, également en Afrique.

Il n’est pas compatible avec certains traitements des troubles cardiaques car en grande quantité il peut empêcher les médicaments de faire leur effet. Des études montreraient des effets similaires chez les personnes traitées pour du diabète. On le déconseille en outre, aux personnes qui font de l’hypertension artérielle. Cet aliment « chaud » peut effectivement faire grimper la tension.

Cette caractéristique est en revanche intéressante si vous essayez de perdre du poids.

Pourquoi le gingembre bio est-il bon pour maigrir ?
Gingembre bio aliment santé et aliment minceur : avec ses multiples bénéfices santé, le gingembre bio a en effet la particularité de faire augmenter la température corporelle. Ainsi, il est populaire dans les régimes pour perdre du poids à cause de ce phénomène de thermogénèse. C’est l’un des avantages des boissons santé comme le thé au gingembre bio. Si vous ne devez pas vous attendre à un miracle, il est indubitablement un atout.

N’oubliez pas que si sa teneur en calories est de 80 calories aux 100 g (pour le gingembre bio frais) il est toujours consommé en très petites quantités en tout cas, sur les tables des pays occidentaux. Et dans ces pays justement, il est fréquemment utilisécomme traitement fatigue particulièrement avec les bonbons au gingembre bio.

Ces bonbons font partie des rares sucreries idéales dans le cadre d’un régime : faibles en calories, leur saveur unique vous laisse également une sensation de « propreté » dans la bouche. Certains le considèrent même comme coupe-faim.

Enfin, avec sa très faible teneur en sodium, le gingembre bio relève vos plats trop tristes ou monotones. Il existe de nombreuses recettes au gingembre bio et bien sûr, il vous permet de réussir parfaitement vos recettes asiatiques, notamment les recettes japonaises et indiennes.


La racine de gingembre bio antioxydant naturel puissant a été connue en Occident suite à sa réputation de plante présumée aphrodisiaque mais ce n’est pas son unique vertu, utilisée surtout dans la cuisine et dans la pharmacopée de l’Asie,le gingembre est considéré comme soignant pratiquement tout !

Le gingembre bio facilite la digestion et aide en cas d’acidité gastrique.

Le gingembre bio facilite la digestion et aide en cas d’acidité gastrique.

Les principaux nutriments

Le gingembre est essentiellement riche en minéraux comme la manganèse, le phosphore et le magnésium mais il contient aussi du calcium, du sodium et du fer. Concernant les vitamines, le gingembre contient de petites quantités de vitamines B1, B2 mais surtout de la vitamine B3. Ajoutons à cela que le gingembre contient une huile essentielle et de nombreux principes actifs, comme les gingérols.

Les vertus thérapeutiques du gingembre

Fortifiant, il aide en cas de fatigue, manque de vitalité et de stress.
Anti-inflammatoire, il lutte contre les rhumatismes et les inflammations.
Il soulage et prévient les nausées causées par le mal de transport.
Il est réputé pour combattre la fièvre
En stimulant l’activité des enzymes, il facilite la digestion et aide en cas d’acidité gastrique.
Il est efficace en cas de diarrhée.
Pratique

Privilégiez le gingembre frais à celui en poudre. Frais, son goût poivré est plus fort, parfois brûlant. La racine doit être ferme, la peau fine et sans traces de décoration ni de moisissures. Conservez-le une semaine au frais à l’abri de l’humidité. Il peut être congelé.


Le jeûne purifie, il est un moyen efficace de nettoyage. Son action bénéfique s’exerce à trois niveau chez l’individu : le physique, le psychique et le spirituel (le gingembre bio antioxydant naturel puissant).

Le principe du premier repas, celui de la rupture du jeûne, le soir, est de pouvoir apaiser la sensation de soif et de faim. C’est ainsi qu’il doit être composé d’aliments riches en sucres afin de pouvoir donner suffisamment d’énergie à l’organisme et lui permettre de récupérer de la journée. Alors nous avons pensé vous proposer le gingembre, cette plante capable de vous redonner beaucoup de tonus.

Notons pour commencer que le gingembre est chaud au deuxième degré et humide au premier. Il est réchauffant, contribue à la digestion des aliments, assouplit modérément le ventre, débouche les obturations du foie occasionnées par le froid et l’humidité, combat l’obscurcissement de la vue causé par l’humidité s’il est mangé ou enduit sur les yeux. Il aide au coït, décompose les gaz gastro-intestinaux épais localisés dans les intestins et l’estomac.

Globalement, le gingembre convient au foie et à l’estomac froids. Pris en deux mesures avec du sucre et de l’eau chaude, il emporte les déchets visqueux et salivaires. Le gingembre fait partie des mastics qui décomposent et dissolvent le flegme.

Le gingembre acidulé est chaud et sec, attire le désir du coït, augmente le sperme, réchauffe l’estomac et le foie, contribue à la nutrition, dessèche le flegme qui prévaut dans le corps, développe la faculté de mémorisation et convient au foie et à l’estomac dédommagés par la consommation excessive de fruits.

Il abonnit la saveur des mets et repousse la nocivité des aliments épais et froids. Précisons en outre que le gingembre ou Zingiber officinale est une plante originaire d’Asie dont on utilise le rhizome en cuisine et en phytothérapie.

Bien qu’il soit surtout connu pour ses usages culinaires, ce rhizome possède également des vertus médicinales et donne une huile essentielle utilisée en parfumerie.

En effet, le rhizome de gingembre contient une oléorésine et une huile essentielle. Ses principaux composés chimiques sont le gingérol (à l’origine de sa saveur piquante), le zingiberène, le curcumène, le camphène, le bisabolène, le citral et le linalol. Or, le gingérol possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydants reconnus.

Le gingembre, une plante aux vertus multiples !

Le gingembre, une plante aux vertus multiples !

Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement. Une quarantaine de composés antioxydants ont été découverts dans le gingembre. Certains d’entre eux seraient résistants à la chaleur et pourraient même être libérés durant la cuisson, ce qui pourrait expliquer l’augmentation de l’activité antioxydant du gingembre cuit.

En outre, le principal composé actif responsable du goût piquant du gingembre frais est le gingérol. Ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydants sont bien connues et son potentiel anticancer est démontré in vitro. Durant la déshydratation du gingembre, les gingérols sont convertis en composés nommés shogaols. Ce groupe de composés se retrouve donc en plus grande quantité dans le gingembre séché ou en poudre que dans le gingembre frais. Une étude démontre que les shogaols pourraient protéger les cellules d’un composé impliqué dans le développement de la maladie d’Alzheimer. Les effets des différents composés antioxydants isolés du gingembre ont été observés in vitro ainsi que chez l’animal. Ce sont là des résultats prometteurs qui restent à être démontrés chez l’humain.

De même, plusieurs études ont évalué l’effet antiémétique (la capacité de prévenir ou d’arrêter les nausées et les vomissements) attribué au gingembre. D’abord, deux études révèlent que la consommation de 0,5 g à 1,5 g de gingembre en poudre (sous forme de capsules) pourrait être efficace pour traiter les nausées et les vomissements durant la grossesse. De plus, un méta analyse récente démontre que 1 g de gingembre en poudre (sous forme de capsules) serait plus efficace qu’un placebo pour prévenir les nausées et les vomissements après une chirurgie.

À titre de comparaison, 1 g à 2 g de gingembre en poudre équivaut à environ 10 g de gingembre frais. Finalement, la consommation de gingembre pourrait prévenir les nausées et les vomissements reliés au mal des transports, mais les preuves sont encore insuffisantes pour conclure à une efficacité probante.

À ce sujet, deux études n’ont pas vu d’effet antiémétique à la suite de la consommation de gingembre frais. Les gingérols et les shogaols contenus dans le gingembre joueraient un rôle dans l’effet antiémétique, en agissant entre autres sur la réduction des mouvements de l’estomac. À ce jour, la majorité des études randomisées ont été réalisées avec du gingembre en poudre (capsules) et en le comparant à un placebo.

Ainsi, il est difficile de déterminer si la consommation de gingembre frais, cristallisé ou en tisane, par exemple, pourrait procurer les mêmes effets. Que diriez-vous d’adopter le gingembre confit en guise de remède phytothérapique pour remplacer la cimétidine (Tagamet), la ranitidine (Azantac) et la famotidine (Pepcidac) ? Ne pensez-vous pas que son goût serait bien meilleur ?

Le gingembre est bien connu pour son activité anti-inflammatoire, mais il est remarquablement méconnu comme traitement végétal des ulcères. En effet, le gingembre contient 11 substances complexes dont les effets anti-ulcère ont pu être vérifiés scientifiquement. Ce sont par ordre décroissant d’importance : 6-shogaol, 6-gingérol, 8-shogaol, 8-gingérol, 10-gingérol, ar-curcumène, bétabisalène, 6-gingerdiol, bêtasesquiphellandrène, 6-gingerdione et 6-paradol.

Selon un herboriste, l’ingestion de gingembre confit au miel constitue un traitement de goût agréable pour soigner les ulcères.


Vous avez sans doute déjà entendu parler des vertus aphrodisiaques du gingembre bio antioxydant naturel puissant.

Qu’en est-il en réalité ?

Commençons par définir le mot “aphrodisiaque” :

Wikipedia nous apprend que le terme aphrodisiaque est dérivé d’Aphrodite, la déesse de l’amour dans la mythologie grecque. “Aphrodisia” (latin pluriel) signifie plaisirs érotiques.
Aphrodisiaque se dit d’une substance qui stimule le désir et améliore les performances sexuelles. Les synonymes sont “excitant” pour le nom commun et “érotique” pour l’adjectif.
Plus largement, aphrodisiaque se dit de tout moyen, matériel ou imaginaire, capable de stimuler les capacités physiques et intellectuelles en vu d’accomplir des “records érotiques”.
De nombreux aliments sont considérés comme aphrodisiaque : gingembre, ginseng, piment, chocolat, huître, muscade, shiitaké, cannelle, safran, ail et oignon crus, cumin, cardamome, persil, curry, artichaut, truffe, asperge, champagne (en petite dose !), …

Le gingembre aphrodisiaque, info ou intox ?

Le gingembre aphrodisiaque, info ou intox ?

Qu’est-ce que le gingembre ?

Le gingembre est une grande plante herbacée vivace, d’une hauteur de 1,5 mètre. La partie utilisée est le rhizome, à savoir la partie souterraine. Il peut être récolté dès que les parties aériennes sont flétries. De par ces circonvolutions, cette racine, assez épaisse et de couleur beige, évoque la forme d’un petit être humain ou d’un animal.
Le gingembre est riche en amidon (60 %). Il contient aussi des protéines et des lipides (10 %) et une résine et 1 à 2,5 % d’huile essentielle très aromatique, légèrement poivrée et de saveur chaude et piquante. Son goût devient plus fort au fur et à mesure que la racine prend de l’âge.
Il contient surtout 40 à 70% de sesquiterpènes, molécules chimiques que l’on retrouve par exemple dans la citronnelle. La saveur piquante du gingembre est due aux gingérols.
Le gingembre est cultivé aujourd’hui principalement en Inde, en Jamaïque, au Niger, en Australie et en Chine. Il trouve ses origines en Chine et en Malaisie, il y a plus de cinq millénaires. Il était alors utilisé comme plante médicinale et condiment.

Les vertus du gingembre

Que ce soit en poudre, en capsule, confit, frais, en tisane ou en sirop, le gingembre est utilisé dans le monde entier car il aurait des vertus bénéfiques pour la santé. C’est la consommation de gingembre frais ou séché qui semble la plus efficace. Voici une liste des principales vertus du gingembre :
Antioxydants : les antioxydants protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont impliqués dans le développement des maladies cardiovasculaires, de cancers et d’autres maladies liées au vieillissement. Certains antioxydants du gingembre résisteraient même à la chaleur et pourraient être libérés durant la cuisson. Mais il sera toujours préférable de manger le gingembre cru, afin de préserver les enzymes et les vitamines.
Cependant, certaines molécules anti-cancéreuses ne se retrouvent en plus grande quantité dans le gingembre séché ou en poudre. Il est donc intéressant d’alterner gingembre séché et gingembre frais.
Digestion et nausées : le gingembre simule la sécrétion de la bile et de certains enzymes digestifs, ce qui permet une digestion plus rapide. Il protège aussi la muqueuse gastrique. Il faut toutefois en manger une quantité assez importante et quotidienne, à l’instar des populations indiennes ou chinoises, grandes consommatrices d’épices.
Le gingembre est efficace pour prévenir les nausées et vomissements liés au mal des transports, particulièrement sous forme de poudre. Il lutte également contre les nausées des femmes enceintes et des personnes ayant subi une opération chirurgicale.
Anti-inflammatoire : ce sont principalement les gingérols qui détiennent ces propriétés anti-inflammatoires. Ainsi, le gingembre peut être efficace particulièrement pour réduire les douleurs liés à l’arthrose et à l’arthrite. Il lutte aussi contre les douleurs gastriques.
Nutriments : le gingembre est une très bonne source de manganèse et de cuivre. Ces nutriments agissent de concert avec certains enzymes et ont des propriétés antioxydantes.
Anti-cholestérol : le gingembre est aussi reconnue pour faire baisser le taux de mauvais cholestérol et des triglycérides du sang.
Stimulant sexuel : c’est sans doute cette vertu aphrodisiaque qui est la plus connue pour le gingembre. Il faciliterait l’érection chez l’homme et le désir chez la femme. Cette réputation est-elle fondée ?

Le gingembre aphrodisiaque, vrai ou faux ?

Si vous cherchez des infos sur le gingembre aphrodisiaque, vous trouverez certainement un beau consensus à ce sujet : les vertus aphrodisiaques du gingembre n’ont jamais été prouvées. On parle d’effet placébo.
Cela m’amuse de constater que cette vertu soit mise à mal, alors que toutes les autres semblent mieux établies. Certaines peuvent même se targuer d’études scientifiques. Ce qui m’intéresse en l’occurrence, ce sont les résultats. Le gingembre est une épice appréciée dans le monde entier pour ses qualités gustatives, mais aussi pour son action sur la libido.
Il semble en effet que le gingembre stimule la circulation sanguine chez les hommes et les femmes. On lui reconnaît aussi une action vasodilatatrice sur les organes du petit bassin chez la femme.
Si vous êtes amateur de gingembre, vous avez peut-être constaté une sensation de chaleur et de bien-être vous envahir en mangeant des confiseries asiatiques (gingembre confit).
Je ne répèterai jamais assez que le plaisir et le bien-être sont d’abord liés à un état psychologique. Si vous êtes déprimé, il est fort probable que le gingembre ait peu d’effet bénéfique sur vous.
Notez aussi qu’il existe des qualités et des préparations très différentes de gingembre, selon les lieux de culture et les traitements chimiques. Le gingembre chinois, par exemple, est souvent traité au dioxyde de souffre. Ses vertus en sont forcément amoindries, voire inexistantes. Préférez le gingembre bio !


Avez vous remarqué le gingembre bio antioxydant naturel puissant ?

Il suffit dans une conversation entre amis que quelqu’un dise “Tiens, l’autre jour on est allé chez Pat et Isa, et ils avaient préparé un bon plat au gingembre” pour que quelqu’un demande “Et alors, comment s’est terminée la soirée ?”

Question souvent accompagnée de sourires entendus …

Le gingembre est sans nul doute l’aliment dont la réputation d’aphrodisiaque est la plus assise.

Si vous demandez à votre entourage de vous citer un aphrodisiaque, vous aurez une majorité de gingembre comme réponse. Votre entourage vous demandera également où vous voulez en venir … :-)

Il faut dire que ça fait à peu près 5000 ans que le gingembre est apprécié et consommé. Ça a commencé en Chine et dans le sud de l’Inde.

Les marchands arabes l’ont introduit en occident au 1er siècle avant JC. Les romains citent les premiers ses qualités thérapeutiques, notamment digestives et anti-nauséeuses.

Le gingembre est toujours cultivé en Chine et en Inde mais aussi maintenant dans certains pays africains et asiatiques, en Australie, en Jamaïque et au Mexique.

Le gingembre, un aphrodisiaque très culinaire
Le gros avantage du gingembre par rapport à ses confrères aphrodisiaques, c’est qu’il peut être consommé dans des préparations culinaires.

Quel bonheur d’allier sexe et gastronomie, les deux plaisirs de la vie !

Si vous avez envie de faire un repas érotico-gastronomique, faites vous plaisir et râpez délicatement votre gingembre (ou ouvrez une gélule en deux pour mettre du gigembre en poudre) pour l’insérer dans une salade. Ou encore en plat principal pour un bon poulet au gingembre. Les poissons s’en accommodent aussi fort bien.

Gingembre aphrodisiaque : une longue histoire ... d'amour

Gingembre aphrodisiaque : une longue histoire … d’amour

L’efficacité du gingembre en tant qu’aphrodisiaque

Le gingembre est un bon exemple d’aliment dont on peut se poser la question de savoir de quelle façon il déclenche un effet aphrodisiaque.

En effet, le gingembre a:

Une forme évocatrice : un peu comme la mythique mandragore, le gingembre, de par ses circonvolutions, évoque facilement une forme humaine et ses membres. En y regardant bien on peut même trouver parfois quelques dépassements qui rappelleraient la forme d’un pénis bien placé.
Une réputation ancestrale : voilà qui favorise l’auto-suggestion.
Un pouvoir “épicé” : croquez un bout de gingembre frais. Sentez vous le feu qui envahit votre palais ? Caramba, ça pique ! Un plat relevé au gingembre et bien cuisiné aura des vertus de mise en chaleur évidente.
Un gout exotique : voilà une saveur exotique et réellement dépaysante. On se croirait en vacances, ça détend et ça donne envie de faire l’amour … comme en vacances …
Des propriétés aphrodisiaques intrinsèques ? Aucune étude scientifique n’a encore démontré que le gingembre était doté de composés aphrodisiaques. Il a été par contre prouvé une efficacité contre le mal des transports. Des transports ? Intéressant lorsque l’on sait le sens du mot “transports” en français érudit (les “transports amoureux”…).
Pour le dernier point on peut se dire que la science découvrira peut être un jour dans le gingembre les éléments qui justifient sa réputation aphrodisiaque.

Il nous semble que l’explication est sans doute ailleurs. A notre avis ce sont tous ces facteurs qui déclenchent l’effet aphrodisiaque du gingembre : sa forme, sa réputation, son pouvoir épicé, son coté exotique, peut être des composants aphrodisiaques. Tout cela fait un mélange détonant qui fait que l’esprit se prépare inconsciemment à quelque chose.

N’oublions pas non plus que le gingembre, de par son pouvoir épicé, a tendance à vous réchauffer. Vous mettant ainsi dans un état physique proche de celui de l’excitation sexuelle. Et c’est à notre avis ce qui explique en grande partie, pour nous, le pouvoir “aphrodisiaque” du gingembre.

Les autres propriétés du gingembre

Voici les autres propriétés du gingembre, bien utiles dans le cadre d’une relation sentimentale et aphrodisiaque …

Le gingembre a été réellement efficace pour vous et vous avez été tellement vigoureux que votre partenaire, épuisée, en a eu la nausée ?

Ça tombe bien, le gingembre est efficace pour les problèmes de nausées de toutes sortes. On dit, en langage médical, qu’il est antiémétique : il calme les nausées et les vomissements, notamment pour le mal des transports (tiens tiens, encore les transports …).

Sortez donc le gingembre de votre table de nuit où vous l’avez dissimulé et faites le croquer par votre partenaire. Ses nausées disparaitront et pour vous remercier de votre attention, nul doute qu’elle remette ensuite le couvert !
Vous avez été tellement ardent dans vos galipettes que votre partenaire est tombée enceinte ?

Les nausées de la grossesse sont là et le gingembre est également indiqué pour ces nausées là. Achetez du gingembre en quantité et offrez en tous les matins à votre compagne. Si vous voulez qu’elle enfante dans la douleur, ne lui en offrez pas.
Les orgasmes que vous avez procurés à votre partenaire ont été tellement forts qu’elle en a mal au ventre ?

Hum, elle commence à devenir un peu embêtante quand même. Sachez que le gingembre est efficace pour les douleurs gastriques et la digestion. A vous de voir si vous en donnez à votre partenaire.
Vous êtes tombé sur une souffreteuse qui a des problèmes d’arthrite ou des douleurs rhumatismales ?

C’est fort gênant pendant l’acte, envoyez lui une caisse de gingembre par Chronopost. Le gingembre est réputé pour calmer ces pathologies.
Elle n’est pas souffreteuse mais est adepte du bio et ne cesse de chercher des aliments avec des antioxydants ? Préparez lui des diners à base de plats au gingembre, le gingembre est rempli d’antioxydants.

Cela représente 4 avantages majeurs :

si vous arrivez à la supporter toute votre vie, elle vieillira bien (effet anti-oxydant)

Elle vous sera reconnaissante et vous remerciera par d’ardentes parties de jambes en l’air (effet aphrodisiaque par ricochet du gingembre)

Elle sera une tigresse au lit (effet aphrodisiaque direct du gingembre)

Vous serez un tigre au lit (effet aphrodisiaque direct du gingembre)

Comment se servir du gingembre en tant qu’aphrodisiaque ?

Avant tout, nous vous déconseillons fortement, messieurs, d’utiliser un bout de gingembre comme d’un sextoy, votre partenaire n’apprécierait pas … A moins qu’elle ne soit gingembrophile.

Non, l’utilisation du gingembre comme aphrodisiaque est beaucoup plus simple

Vous allez au marché, vous vous arrêtez chez un marchand de primeur, vous repérez un rhizome de gingembre à l’aide des photos de cette page que vous avez imprimé, vous l’achetez.
Vous rentrez chez vous. Ouf, personne ne vous a vu car vous cachiez la plante obscène dans une valise à double-fond. Vous êtes dans votre appartement. Vous pouvez retirer les lunettes noires et la fausse barbe que vous portiez chez votre marchand de primeurs habituel.
Vous vous saisissez d’un épluche-légume (aussi appelé économe) et vous enlevez la peau brunâtre du gingembre. Ne vous coupez pas un doigt au passage, ça peut toujours être utile pendant l’amour. Surtout si vous n’êtes pas sensible au pouvoir aphrodisiaque du gingembre …
Vous râpez ensuite le gingembre à l’aide d’une râpe. Précisons, car nous avons reçu de nombreux mails à ce sujet, qu’il faut râper le gingembre avec une râpe de cuisine, la râpe à bois étant d’une efficacité nulle pour le râpage du rhizome de gingembre.
Vous jetez en pluie le gingembre râpe dans une préparation culinaire : viande, poisson, salade exotique. L’idéal étant de le mettre dans un curry de poulet ou d’agneau. La jeune femme appréciera également que vous ayez fait la cuisine.
Vous voilà prêt pour une longue nuit d’amour enflammée car le curry de poulet gingembré commence déjà à faire effet sur vous … et sur elle …
Hummm … ça vous semble compliqué tout ça et vous n’avez pas envie de raper du gingembre pour le mettre dans vos plats ? Ou bien encore vous n’aimez pas trop le gout du gingembre ? Vous pouvez aussi tout simplement consommer le gingembre en gélules. Nous vous en proposons sur notre espace boutique.


Vous avez très certainement déjà entendu parler de cette plante que l’on connaît sous le nom de gingembre bio antioxydant naturel puissant…

Très prisé de la gastronomie africaine, la gastronomie asiatique et notamment la cuisine indienne et thaïlandaise, le gingembre est une épice qui a traversé les continents et qui continue à faire le bonheur des gourmets mais pas seulement.

En effet, le gingembre est une de ces plantes à laquelle on prête des vertus aphrodisiaques tout comme le piment de la Jamaïque, le Ginseng, le Bois bandé, les clous de girofle, la sarriette et bien d’autres encore qui peuvent aider à avoir une vie sexuelle bien épanouie. Cultivé aujourd’hui principalement en Inde, le gingembre trouve ses origines il y a plus de 3 millénaires en Malaisie ainsi que dans les Indes Orientales où il était utilisé comme plante médicinale et condiment. Plante d’environ 1,50 mètre de hauteur, on utilise de cette grande plante tropicale que le rhizome d’aspect assez épais et de couleur marron, le rhizome de gingembre ressemble à une racine et est relativement léger. Contenant en grande partie de l’amidon, le rhizome de gingembre contient également des protéines, des lipides et une huile essentielle qui lui donne son goût très particulier légèrement piquant et agréablement parfumé qui devient de plus en plus fort selon que la racine prend de l’âge.

gingembre aphrodisiaque

gingembre aphrodisiaque

On retrouve aujourd’hui le gingembre dans de nombreuses recettes de la cuisine japonaise, de la cuisine indienne et thaïlandaise, sans oublier qu’il est aussi un ingrédient indispensable de certaines pâtisseries, comme le pain d’épice, ainsi que dans des boissons comme la “Ginger Beer” qui est une bière anglaise.

Ainsi, que ce soit en poudre, en capsule ou sous une autre forme, le gingembre est utilisé dans le monde entier car on dit qu’il aurait des vertus bénéfiques pour la santé ; durant la grossesse il est utilisé dans la tradition chinoise pour calmer les fameuses nausées matinales ainsi que les nausées pouvant survenir après une opération et une anesthésie, et les nausées des transports. Autres propriétés bénéfiques pour la santé, le gingembre prévient les dysfonctionnements digestifs (protection de la muqueuse gastrique, stimulant digestif, anti- spasmodique, protection du foie…), cette plante est aussi reconnue pour faire baisser le taux de mauvais cholestérol, de triglycérides sanguins, et agirait entre autre comme un anti-inflammatoire. Très complète comme plante médicinale me direz vous, mais ce n’est pas tout ! Ceux qui ont connu une baisse de la libido vous diront peut-être qu’ils l’ont retrouvé grâce au gingembre. Et oui, le gingembre fait partie de ces plantes qui vous aider à retrouver une vie sexuelle épanouie et plus active car c’est un stimulant sexuel reconnu dans le monde entier pour ses vertus aphrodisiaques.

Facilitant l’érection chez l’homme et le désir chez la femme, le gingembre fait partie de ses précieux ingrédients qui font que toutes les positions du Kamasutra peuvent être essayées sans qu’il y ait de baisse de l’activité sexuelle. Cultivé principalement en Inde, on connaît le gingembre pour ses nombreuses vertus pour la santé et ses vertus aphrodisiaque. Epice appréciée dans le monde entier le gingembre n’est pas seulement un plaisir pour les sens mais aussi une plante médicinale d’exception.


Culture du gingembre et curcuma bio antioxydant naturel puissant.

1 BUT DE LA CULTURE

Le gingembre ressemble beaucoup au curcuma et se cultive pratiquement à peu près de la même manière. Le gingembre est cultivé pour ses rhizomes qui, asséché est employé comme épice à cause de son arôme délicat et de sa saveur plus ou moins brûlante. Il constitue également un des éléments de la poudre de carry. Les boulangers et les confiseurs l’utilisent pour la fabrication du pain d’épice. Il est employé dans le saumurage et pour la conservation de viande. Le curcuma est employé en cuisine dans la fabrication de la moutarde. Il sert aussi dans la confection des pickles et entre pour une bonne part dans la préparation de carry.

Culture du gingembre et curcuma

Culture du gingembre et curcuma

2 ÉCOLOGIE
2.1 Besoins en température
Le gingembre demande un climat tropical où la température est élevée au moins une partie de l’année. Le gel l’oblige à passer au repos végétatif.
2.2 Besoins en eau
Il exige une pluviométrie moyenne annuelle supérieure à 2 000 mm. Dans les régions moins arrosées, une irrigation d’appoint s’avère nécessaire si la pluviométrie est inférieure à 1 000 mm.
2.3 Besoins en ensoleillement
Il exige un grand ensoleillement
2.4 Besoins en sols
Le sol idéal pour la culture du gingembre et du curcuma paraît bien être constitué par le bon sol de jardin, humifère, assez léger, facile à travailler, se ressuyant bien car il craint l’excès d’humidité. Les alluvions légères conviennent aussi parfaitement.
Des sols limoneux légers ou sablo-argileux conviennent très bien.
2.5 Besoins en altitude
Leur culture s’étage entre 500 et 1.500 mm d’altitude

3 VARIÉTÉS
Le fait que les 2 plantes soient toujours reproduites par voie asexuée explique le très petit nombre de variétés :
3.1 Variétés de gingembre
Elles sont au nombre de deux
¢ Le gingembre blanc ou gingembre jaune appelé aussi turmerie ginger
¢ Le gingembre bleu appelé aussi flint ginger

4 VARIÉTÉS DE CURCUMA
On distingue
¢ L’alleney Turmerie, jaune orangé ;
¢ Le Madras Turmerie, plus estimé, jaune citron ;
¢ Le Haïti Turmerie, jaune orange foncé.

5 TECHNIQUES CULTURALES
5.1 Multiplication
Elle se fait par voie asexuée. Comme il faut attendre 2 à 3 mois pour planter des morceaux de rhizomes issus d’une plantation, on peut laisser les plants dans le sol en attendant la plantation. Les recouvrir d’un paillis régulièrement renouvelé pour éviter la dessiccation.
5.2 Préparation du sol
Cette préparation du sol commence avec les premières pluies. Elle a une grande importance et doit être faite avec soin car la partie utile de la plante est souterraine. Il est donc indispensable de pulvériser finement le sol pour ne pas gêner le développement des rhizomes.
On prépare des planches de 3 m de long et 0,90 m de large séparées par des sentiers de 25 à 30 cm de large.
5.3 Plantation
On utilise des éclats de rhizomes frais qui doivent porter chacun de 3 à 5 yeux. Ils seront prélevés et coupés à l’aide d’un couteau bien tranchant d’environ 2,5 cm de longueur.
La quantité de semence employée varie de 900 à 1.350 kg à l’ha
Les germes peuvent apparaître avant la plantation
Les jeunes pousses apparaissent vers le 10ème au 15ème jour qui suit la plantation.
La levée est complète à la 3ème semaine.
Distance de plantation
Suivant les variétés et la fertilité du sol, la distance varie de :
15 x 25 cm
25 x 30 cm
30 x 30 cm
5.3.1 Profondeur
Les éclats de rhizomes sont plantés entre 10 à 15 cm de profondeur.
5.3.2 Fertilisation
Ce sont des plantes épuisantes. Mettre dans chaque trou une ou deux poignées de fumier ou d’un mélange de fumier et de cendre, ce qui représente une fumure de base de 10 à 12 tonnes et de plus de 2 T de cendre à l’ha.
5.4 Entretien
Les planches une fois plantées sont recouvertes d’une épaisse couche de feuilles ayant la propriété de pourrir rapidement (Vomiquier), servant ainsi d’engrais vert. Mais le but principal est de protéger le sol de surface de l’ardeur du soleil.
Lorsque les jeunes plants sont bien développés, on nettoie les planches par un sarclage soigneux. Puis on procède à un nouveau paillage identique au premier. Ce paillage est repeté à la fin du 3ème mois.
On a constaté que l’action du paillage avait un effet rémanent et profitait non seulement à la culture du gingembre, mais aussi à celles qui la suivent.
5.5 Récolte
Le signe qui permet de juger que le gingembre est bon à récolter est le jaunissement des tiges feuillées et leur flétrissement.
On récolte les rhizomes de gingembre destinés à la conserverie avant maturité sinon ils deviennent trop fibreux et trop âcres.
Les rhizomes destinés à faire du gingembre sec ou en poudre sont récoltés à maturité : 9 à 10 mois
La récolte est faite très soigneusement à l’aide d’une bêche ou d’une fourche.
Éviter de blesser les rhizomes. Il est indispensable de les nettoyer immédiatement et de les débarrasser sans tarder des racines et de la terre adhérente. Laver les rhizomes et les sécher au soleil où ils prennent cette couleur jaune claire qui leur est propre.
5.6 Rendement
Il varie d’un pays à l’autre, de 20 à 30 T/ha. A Beforona il est de 15 tonnes à l’hectare.
Le gingembre frais donne seulement 20 à 30% de gingembre sec.

6 MALADIES ET ENNEMIS
6.1 Maladies
Sur les feuilles, plusieurs champignons produisent des taches sur les deux plantes
6.2 Ennemis
Les ennemis du gingembre et du curcuma sont communs. On connaît notamment sur les rhizomes la pourriture rouge et la pourriture sèche et noire causées respectivement par (Nectriella Zingiberi) et (Rosellinia Zingiberi)
Différentes espèces de Pythium causent une décomposition des racines et une fonte de semis

7 BIBLIOGRAPHIE

– Mémento de l’Agronome – Ministère de la Coopération et de Développement 1991.


Le gingembre bio antioxydant naturel puissant est une plante herbacée à port de roseau d’environ 1,50 m de haut.

Il se caractérise par un gros rhizome (tige souterraine) charnu entouré d’une enveloppe dure, présentant des nodosités. Deux types de tiges proviennent de ce rhizome. Les premières portent des feuilles vertes, alternes, étroites, longues de 20 cm. Celles du second type, plus courtes, sont des tiges florifères se terminant par un épi de fleurs tachetées de jaune et pourpre, entourées de longues bractées (feuilles modifiées) vertes bordées de jaune. Les fruits sont des capsules. En culture, la reproduction se fait par repiquage d’éclats des rhizomes pourvus d’un bourgeon. Mis en place au printemps, les rhizomes sont récoltés en automne.

Le gingembre se conserve assez longtemps mais sa saveur diminue avec le temps pour gagner en piquant. Le mieux est donc de consommer les rhizomes frais. Réputé pour son pouvoir revitalisant, il est également très bon pour soulager les maux d’estomac et les nausées des femmes enceintes (frotter la racine sur un peu de pain le matin…). Il est antiseptique, antibactérien, soulage les maux de tête, les rhumatismes… C’est une véritable star de la médecine asiatique et de la gastronomie!

Cultiver le gingembre bio

Cultiver le gingembre bio

Conseils de plantation et de culture: Une racine pour démarre, et oui, c’est bête comme chou.
Pas besoin de courir rapidos en Chine, il s’en trouve dans presque tous les supermarchés. Mais le mieux reste de se le procurer dans une boutique bio, pour être sûr de partir sur un produit exempt de substances chimiques. Choisir une racine “prête à planter”, celle qui semble la plus vigoureuse. Evitez à tout prix les racines toutes flétries et rabougries après quatre mois de présence sur l’étalage. Préférez plutôt une racine bien charnue dont quelques petites pousses tentent timidement une approche.

Plantation et culture
Comme pour la plantation de l’ananas, il y a deux écoles. Celle de laisser le rhizome de gingembre faire ses racines dans un verre d’eau à l’ombre (mais néanmoins tempéré), soit le mettre directement en terre au beau milieu de votre potager chinois (en surface, sans l’enfoncer totalement) et attendre que les pousses vertes à l’extrémité de la racine se développent. Le rhizome formera alors de jolies tiges qui fleuriront peut-être…, je conseille de le cultiver comme un dahlia, dans de la terre de bruyère, ou de le démarrer dans une véranda pas trop chaude.

Pour mettre toutes les chances de son côté et être sûr de pouvoir profiter des qualités gustatives de son gingembre, prévoir un terreau léger et très bien drainé. Mélange terreau/ terre de jardin peu calcaire + fumier complètement composté à l’abri cet hiver. Si une culture en pot est envisagée, un récipient relativement grand et profond, un pot évasé (genre jardinière) pour le laisser s’étaler et bien profond: c’est préférable pour faciliter la croissance des racines.

Cette plante tropicale vivace adore la chaleur (25°C) et une humidité constante. Il faut toutefois éviter de trop arroser avant que le gingembre n’ait vraiment fait racine de peur de le voir pourrir sur place. Ce n’est qu’une fois les tiges bien montées que l’on peut arroser à tout va. Tant qu’il a du soleil et un peu d’eau, il a l’air d’être heureux… et pousse presque comme du bambou. Une connaissance l’a installée en terreau riche + sable, au chaud au dessus d’un radiateur, recouvert d’un sachet plastique; il a germé en 2 semaines, puis a très vite grandi; finalement, elle a dû le transplanter dans un pot de 20 cm au bout d’un mois. Il fait maintenant 80 cm (en 3 mois) et n’arrête pas de faire de nouvelles pousses; j’espère le voir fleurir un jour.

Récolte et dégustation
9 à 10 mois après plantation, lorsque les parties vertes se dessèchent, on peut déterrer une partie des rhizomes et les employer à la consommation. Pour obtenir du gingembre plus jeune et plus citronné, on peut le récolter après 5 ou 6 mois seulement. Si l’on souhaite fragmenter ses rhizomes pour plantation, il faut veiller à ce qu’au moins un bourgeon soit présent sur le fragment en question.


Il parait que le gingembre bio antioxydant naturel puissant aurait des propriétés aphrodisiaques! Mythe ou réalité ?

Nous tenterons de faire la lumière sur la question. Le gingembre et d’abord et avant tout une racine utilisée dans l’alimentation et la médecine traditionnelle, en Chine et dans le sud de l’Inde.

Le gingembre est réputé pour ses valeurs curatives. Troubles de la digestion ou nausées pendant la grossesse, le gingembre vous soulage. De plus, si vous avez des douleurs de rhumatisme, le gingembre possède en effet des vertus antiémétiques et agit comme antioxydant.

Gingembre aphrodisiaque

Gingembre aphrodisiaque

Gingembre : L’aphrodisiaque le plus connu

Sa réputation d’aphrodisiaque vient du fait qu’en mangeant du gingembre, vous aurez une impression de chaleur. En effet, ce végétal est composé de zingerone et du paradol, deux composants chimiques qui lui attribuent ce sentiment de chaleur et de picotement.

Le gingembre est reconnu pour ses vertus en cas d’asthénie sexuelle, baisse de libido et baisse du désir. Ceci dit, les études cliniques n’ont démontré aucune diagnostique révélatrice sur cette matière. Ses propriétés d’aphrodisiaque naturel seraient un placebo ou un mythe sur les idées reçues.

Gingembre, ginseng, bois bandé, tous ces végétaux sont perçus comme des aphrodisiaques. Il est d’autant plus commun de nos jours de retrouver des aliments à effet aphrodisiaque dans notre alimentation, comme le chocolat, les huitres, les épices en général.

Baisse de libido : Alternative autre que le gingembre

Au lieu de favoriser une alimentation riche en gingembre, optez plutôt pour un repas équilibré. Cela vous aidera à faire le plein d’énergie et rester en bonne santé. La santé étant capitale, elle joue sur l’humeur d’une personne, donc, prenez soin de l’harmonie de votre corps. De plus, de nombreuses mutuelles santé rembourse convenablement les visites gynécologiques, alors profitez en pour une consultation professionnelle.